Alors aujourd'hui est la pire journée de la semaine, celle ou je sais que je vais avoir une tonne de linge à repasser, tout froissé...Rappelez-vous les 1,20m de linge c'est ici.

Il faut d'abord que je vous raconte un truc sur les clients de ce jour de la semaine...

Donc j'étais en congé la semaine dernière et comme d'habitude je le note toujours plusieures semaines à l'avance dans le carnet de liaison afin de prévenir les clients... J'avais visualiser que la dame ne lirait pas le carnet car elle se fiche pas mal de ce que je lui dit, elle se fiche pas mal de moi tout court d'ailleurs!

Bref, j'avais visualiser et ressenti cela et devinez quoi? Pendant ma semaine de congé elle m'a appelé pour me demander pourquoi je ne venais pas!!!!

Je n'ai pas répondu mais seulement écouter son message, et le soir à 23 heures elle remet ça par texto: "Où êtes-vous? Pourquoi n'êtes vous pas venue ce matin???"

J'ai répondu qu'elle lise le carnet et que je l'avais prévenue par deux fois depuis des semaines. Aucune excuses de sa part naturellement elle est au dessus de ça voyons.

 

Cette parenthèse fermée je reviens sur mon arrivée dans cette maison, la maison du repassage monstrueux...

Je sonne et comme d'hab le gamin m'ouvre la porte sans me saluer, ben quoi normal non? Je suis la boniche et pourquoi me saluer?

Le mari marmonne un "bonjour" entre ses dents et me demande si mes congés s'étaient bien passés?

A une époque pas très lointaine je lui aurait dit: "Très bien je vous remercie Monsieur..." Mais là, vas te faire voir je lui balance un "Ah vous avez lu le carnet en fin de comptes..."

Ensuite je monte pour m'installer au repassage... Comme je le craignais j'avais le linge des deux dernières semaines entassé, écrasé, poussé dans le panier ( c''est un panier tubulaire qui sert en principe au linge sâle...) Une horreur et une hauteur jamais atteinte !!!

Elle n'avait même pas pris la peine de repasser la semaine où j'étais en vacances, donc le linge du fond était là depuis 2 semaines, imaginez-vous la cata!!!

Et bien sûre, au fond c'était des chemisier en crêpe, en synthétique... Des trucs qui ne peuvent pas être chauffés.

Je commence à déplier la table à repasser et le mari monte et me donnant les instructions de sa femme, comme d'habitude: Marianne à dit qu'après le repassage vous devez faire les deux salles de bains.

D'ordinaire j'acquiesse d'un "Oui Monsieur..." mais là vas te faire voir!!! Je réponds sèchement "Non, vous avez vu la dose de repassage??? J'en ai pour un bon bout de temps, les trois heures c'est certain, non mais comment faites vous pour en avoir autant et dans cet état??

Je visualise et ressens ma réussite et donc je n'ai plus à subir ça, ça suffit, j'ai désormais la force et la détermination de dire ce que je pense.

Je dois les garder car j'ai besoin de ce salaire mais ils ont finis de me prendre pour une boniche, une esclave... Allez vous faire voir!

Bises